Le projet de club au cœur des préoccupations de la Ligue d’Alsace

24 novembre 2013 - 14:46

La Ligue d’Alsace de football a tenu hier matin à Ernolsheim-sur-Bruche sa 89e assemblée générale ordinaire. Elle cherche à être visionnaire pour préparer le football de demain.

« Il faut professionnaliser le monde amateur. Je disais déjà la même chose il y a 20 ans, mais nous n’avons aujourd’hui plus guère le choix. Quand je dis cela, il ne s’agit pas d’intégrer les défauts du monde professionnel, du travail, mais de s’inspirer de leurs qualités. Il s’agit de mettre en place des méthodes de gestion de projet, de se former pour mettre chaque chose dans l’ordre. »

René Marbach, le secrétaire général de la Ligue d’Alsace, qui tenait hier matin son assemblée générale ordinaire à Ernolsheim-sur-Bruche, a exhorté les clubs à franchir un cap vers l’avenir, en attachant la plus grande importance au « projet club » initié par la LAFA depuis l’année dernière. « Le projet sportif, celui qui a avant tout trait aux compétitions, n’est pas le seul. Il y a aussi le projet éducatif et le projet associatif, les trois vont de pair », a enchaîné Albert Gemmrich, le président de la Ligue.

Depuis sa réélection l’an passé, celui qui a aussi été élu au comité exécutif de la Fédération française veut placer le club au cœur du football de demain, avec la volonté d’aider les associations alsaciennes à se tourner vers l’avenir. Dans le projet de club, il est donc question d’éducation, de valeurs, de nouvelles pratiques, de gestion des bénévoles, pour ne pas dire de management humain, de spécificités urbaines ou rurales.

« Ce n’est pas de l’intuition, c’est de l’école »

Tout en insistant sur la possibilité de mettre en place des contrats d’aide à l’emploi (une vingtaine de postes devraient être soutenus par la Ligue d’Alsace d’ici la fin de la saison), Albert Gemmrich a laissé son secrétaire général développer le sujet. « Il faut s’adapter au monde d’aujourd’hui , a poursuivi René Marbach. Il y a des contraintes juridiques nouvelles, des contraintes organisationnelles, managériales. Il faut donc intégrer ce que les entreprises ont de bon, s’organiser en projets. Tout cela, ça s’apprend. Ce n’est pas de l’intuition, c’est de l’école. Par ailleurs, si les compétitions - les championnats, les coupes - restent notre colonne vertébrale et nous font vivre, notre rôle est aussi d’anticiper ce qui va se passer demain, de prendre le risque d’avoir - parfois - raison avant les autres. Il s’agit donc d’ouvrir notre esprit. On a parié sur le football féminin, tout indique que nous avons eu raison. On a parié sur le futsal, on va continuer car nous sommes dans le vrai. Il y a un véritable plan de développement du futsal, qui pour le moment se multiplie en milieu urbain et en milieu scolaire, mais pas encore en campagne. Et il ne faut pas oublier le football loisir à huit, le beach soccer, le football pour handicapés. Autant de pratiques que la Ligue d’Alsace doit pouvoir accueillir en son sein. »

« Faisons retomber cette pression incroyable »

Après avoir passé en revue les résultats obtenus par les clubs alsaciens au cours de la saison 2012/2013, le président Albert Gemmrich a voulu insister sur deux points : la féminisation du football et l’arbitrage. « Nous avons mis en place il y a deux ans un plan de développement ambitieux du foot féminin, en y mettant les moyens nécessaires. Nous avons obtenu des résultats plus qu’encourageants, avec une hausse de 17 % des licenciées et des équipes engagées, avec la création de 14 nouvelles écoles féminines de football. Et en récompense, nous avons eu ce titre national de l’équipe d’Alsace des U15, un véritable exploit ! »

Concernant l’arbitrage, Albert Gemmrich n’a pas voulu tirer la sonnette d’alarme, mais c’est tout comme. « Faisons preuve d’un peu de compréhension, faisons retomber cette pression incroyable qui pèse sur nos arbitres. Ils ont le droit de se tromper. Ce qui est inadmissible, c’est de remettre en question (avec vulgarité ou violence) l’intégrité de l’arbitre, son honneur, sa probité. Si le corps arbitral doit aussi accepter de se remettre en question, si nous ne prenons pas garde, nous allons bientôt devoir accepter de se passer d’arbitres dans certaines divisions. J’ai cru comprendre que ce n’était pas le souhait des clubs. » Petite lueur d’espoir : il y a moins d’incivilités et, surtout, les amendes accusent une baisse significative de près de 35 000 euros sur les deux dernières saisons. « On peut être fier de ce résultat » , a lancé Philippe Kalt, arbitre international et trésorier de la Ligue. Une fierté partagée par de nombreuses personnes présentes hier matin pour approuver le bon fonctionnement de la Ligue

Commentaires

2-9
Seniors 3 / PULVERSHEIM U.S. environ 6 heures
Seniors 3 / PULVERSHEIM U.S. : résumé du match environ 6 heures
0-3
HEIMSBRUNN A.S. / U11 (2) environ 14 heures
HEIMSBRUNN A.S. / U11 (2) : résumé du match environ 14 heures
3-0
AGIIR FLORIVAL / U18 F environ 22 heures
AGIIR FLORIVAL / U18 F : résumé du match environ 22 heures
7-3
WITTELSHEIM A.S.C.A. / U13 (1) 1 jour
WITTELSHEIM A.S.C.A. / U13 (1) : résumé du match 1 jour
1-4
U15 F / MULH. BOURTZWILLER 2 jours
U15 F / MULH. BOURTZWILLER : résumé du match 2 jours
6-2
Seniors F 2 / RAEDERSHEIM A.S. 3 jours
Seniors F 2 / RAEDERSHEIM A.S. : résumé du match 3 jours
7-3
WITTELSHEIM A.S.C.A. / U13 (1) 3 jours
WITTELSHEIM A.S.C.A. / U13 (1) : résumé du match 3 jours
3-4
BALDERSHEIM F.C. / Seniors 3 7 jours

RECRUTEMENT

Pour toutes inscription et/ou renseignement pour la saison prochaine vous pouvez joindre :

- Section Masculine : Manuel Navarro 06.15.97.86.90
- Section Féminine : Didier Fuchs 06.08.02.40.93

INFO CLUB LAFA

..............INFO.CLUB.LAFA..........................

..............INFO.CLUB.LAFA.........................