Les U20 sur le toit du monde !

14 juillet 2013 - 10:00

Les Bleuets décrochent la lune...

La sélection U20 disputait ce samedi soir à Istanbul la finale de la Coupe du Monde de sa catégorie face à l'Uruguay. Sur la pelouse de l'Ali Sami Yen Arena, les joueurs de Pierre Mankowski sont montés sur le toit du monde en s'imposant au bout du suspense (0-0, 4 t.a.b à 1)

 

Demi-finalistes malheureux de l'Euro UEFA U19 2012 contre l'Espagne l'an dernier, les U20 de Pierre Mankowski ont entamé en Turquie cette Coupe du Monde 2013 avec l'objectif non dissimulé de finir leur cycle de formation avec la couronne mondiale sur la tête. Après un départ poussif (1 victoire contre le Ghana (3-1), 1 nul contre les USA (1-1), 1 défaite contre l'Espagne (1-2)), les Tricolores sont montés en puissance. La Turquie (4-1) en huitièmes de finale, l'Ouzbékistan (4-0) en quarts et le Ghana (2-1) en demi-finale n'ont ainsi rien pu faire face au talent de Paul Pogba (photo ci-dessous) et ses partenaires bien décidés à aller au bout de l'aventure.

Tombeur de l'Espagne, l'un des grands favoris au sacre, en quarts de finale, l'Uruguay était donc le dernier obstacle à se dresser sur la route des Bleuets. Un adversaire à prendre très au sérieux même si les deux prolongations disputées en une semaine par les joueurs de Juan Verzeri, pour venir à bout des Espagnols et des Irakiens en demi-finales (1-1, 7 tab à 6),  pouvaient avoir laissé des traces dans leurs organismes. 

Il suffisait cependant d'attendre quelques minutes pour voir que les Sud-Américains, très compacts au milieu de terrain, agressifs sur le porteur de balle et loin d'accuser la fatigue, allaient vendre chèrement leur peau. Les Français pénaient d'ailleurs à se montrer réellement dangereux durant les quarante-cinq premières minutes. Une frappe à ras-de-terre de Paul Pogba sans danger (9e) et un tir en force juste au-dessus de Florian Thauvin, excentré côté gauche (14e), étaient d'ailleurs les seules opportunités à signaler. Le gardien français Alphonse Aréola empêchait surtout son équipe d'encaisser un premier but sur une superbe parade face à une tentative de Nicolas Lopez à bout portant (21e). Ce sont d'ailleurs les joueurs de la Céleste qui finissaient le mieux la première période en mettant sous pression les Tricolores. 

C'est donc sur un score de parité (0-0) et en s'interrogeant sur comment désarçonner cette très solide formation sud-américaine que les Français regagnaient les vestiaires. L'entame de la deuxième mi-temps n'apportait pas plus de solutions aux joueurs de Pierre Mankowski, dans l'impossibilité de mettre en place leur jeu offensif. Jean-Christophe Bahebeck touché à une cuisse laissait sa place à Alexy Bosetti (64e). Le Niçois, sur une reprise de volée après un centre de Thauvin adressait la première frappe française de cette seconde période (77e). Même si entre-temps ce diable de Nicolas Lopez, auteur de quatre buts dans le tournoi, avait donné des frayeurs à Alphonse Aréola (photo ci-dessous) sur une frappe croisée du gauche non cadrée.



La fin de partie devenait de plus en plus crispante et Alphonse Aréola réalisait un nouvel arrêt de grande classe en jaillissant à toute vitesse sur une percée d'Avenatti dans la surface (80e). Puis, c'était au tour du gardien Uruguayen de sauver son équipe en réalisant deux parades consécutives. D'abord sur une frappe enroulée aux dix-huit mètres de Jordan Veretout (85e), puis sur une reprise aux six mètres de Bosetti (86e). Chaque équipe tentait de se surpasser et d'inscrire le but décisif mais sans réussite. L'arbitre Roberta Garcia les envoyait en prolongation, la troisième de suite pour la Céleste.

Cette dernière ne changeait rien au tableau d'affichage qui restait bloqué sur un 0-0. La décision devait se faire lors de la séance de tirs au but. Le capitaine Paul Pogba montrait la voie en marquant son premier penalty. Areola détournait ensuite la tentative de Velazquez, avant que Jordan Veretout transforme la sienne (2-0). Areola, héroïque, réalisait une nouvelle parade sur un tir De Arrascaet. Puis, Axel Ngando donnait trois buts d'avance aux Français. Même si Olaza permettait aux Uruguayens de garder l'espoir (3-1), Dimitri Foulquier du plat du pied libérait les siens et offrait le titre de Champions du Monde aux Bleuets, quinze ans après leurs aînés de 1998. La France inscrit ainsi pour la première fois son nom au palmarès de l'épreuve sous le regard notamment de Noël Le Graët, le président de la FFF, Willy Sagnol, le manager des sélections de jeunes et Didier Deschamps, le sélectionneur de l'Equipe de France.

En fin d'après-midi, le Ghana est monté sur la 3ème marche du podium en dominant l'Irak (3-0). A noter également que Paul Pogba a été élu le meilleur joueur de ce Mondial.

Commentaires

La Reprise ! 23 jours
U13 F : nouvel encadrant 1 mois
U13 F et 7 autres 1 mois
U15 : nouvel encadrant 1 mois
U18 F : nouvel encadrant 1 mois
Bal Tricolore et Réunion des éducateurs 1 mois
2017 / 2018 et 2017 / 2018 1 mois
Anouer EL MEJRI et 10 autres 1 mois
Papa John's 1 mois
Mickael MARRARI 1 mois
Seniors 3 et 4 autres 1 mois
Seniors 2 : nouvel encadrant 1 mois
ASSEMBLEE GENERALE 2 mois
1-3
HUNINGUE A.S. / Seniors 1 2 mois
HUNINGUE A.S. / Seniors 1 : résumé du match 2 mois

RECRUTEMENT

Pour toutes inscription et/ou renseignement pour la saison prochaine vous pouvez joindre :

- Section Masculine : Manuel Navarro 06.15.97.86.90
- Section Féminine : Didier Fuchs 06.08.02.40.93

INFO CLUB LAFA

..............INFO.CLUB.LAFA..........................

..............INFO.CLUB.LAFA.........................