LIGUE EUROPA FULHAM ATLETICO MADRID

30 avril 2010 - 06:04

QUAND ON SAIT QUE PARMI LES PARTICIPANTS A CETTE COMPETITION ON TROUVAIT LA JUVE LIVERPOOL OU VALENCE...

Les articles sur les 1/2 finales retour d hier soir :

LIVERPOOL - ATLETICO MADRID : 2-1 a.p. (Aller : 0-1)

 

Buts : Aquilani (44e), Benayoun (95e) pour Liverpool et Forlan (102e) pour l'Atletico

Liverpool peut regretter cette 102e minute fatale. Les Reds avaient fait tout ce qu'il fallait jusque là pour passer le cap des demi-finales et sauver une saison qui restera finalement pourrie jusqu'au bout. Mais l'ancien joueur de Manchester United, Diego Forlan, ne s'était pas encore réveillé pour mettre fin à leur aventure en Ligue Europa. Les Anglais ont gagné, mais sont éliminés. Dès la première minute, les locaux ont pourtant pris la direction des opérations. Après 10 petites secondes, Benayoun est lancé en profondeur et bute sur un De Gea déjà chaud.

Liverpool impose son collectif et montre beaucoup plus d'envie face à des Espagnols apathiques. Ces derniers ne réagissent que par une frappe vicieuse de Raul Garcia (18e) ou un contre mal négociée d'Aguero (27e). Latéral droit pour ce match, Mascherano est omniprésent. A la 25e minute, son centre est repris d'un tacle par Kuyt, mais le ballon passe juste au dessus de la transversale. Le public d'Anfield pense même assister à l'ouverture du score cinq minutes plus tard, mais Agger est logiquement signalé hors-jeu après avoir marqué de la tête. La situation se débloque finalement peu avant la pause. Mascherano, encore lui, centre pour Aquilani qui trompe De Gea sur un tir en pivot (1-0, 44e).

Forlan sort de sa boîte

La tendance ne change pas en deuxième mi-temps. Liverpool manque même le break sur un centre de Babbel pour Benayoun. L'Israëlien voit Antonio Lopez lui enlever le ballon in extremis (58e). Le rythme retombe peu à peu et la pression se fait sentir des deux côtés. Les deux équipes attendent dès lors la prolongation pour faire la différence. Les Reds pensent avoir fait le plus dur quand Benayoun fait trembler les filets, bien servi par Lucas (2-0, 95e). Reina frémit une première fois sur une frappe de Jurado qui tutoie le poteau (101e).

Mais c'est ce diable de Diego Forlan qui met fin au rêve d'Anfield. Buteur au match aller mais transparent jusque là, l'Uruguayen profite de la malice de Simao pour pousser le ballon au fond (2-1, 102e). Liverpool prend un gros coup sur la tête et accuse le coup physiquement. Les joueurs de Benitez ne se procurent pas d'occasion et s'exposent même aux contres. Simao manque le KO à la 112e minute, mais l'essentiel est là pour les Madrilènes, ils seront à Hambourg le 12 mai prochain.

 

Ligue Europa - Fulham, l'invité surprise

 

Fulham, 12e de Premier League, disputera sa première finale européenne. Menés, les Anglais ont renversé Hambourg (2-1) à Craven Cottage en demi-finale retour de la Ligue Europa. Après avoir écarté le Shakhtar et la Juve, ils privent les Allemands d'une finale à domicile dans leur Nordbank Arena.

 

FULHAM - HAMBOURG : 2-1 (Aller : 0-0)

 

Buts : Davies (69e), Gera (76e) pour Fulham et Petric (22e) pour Hambourg

Cent trente et un ans d'attente. Et, enfin, une finale de Ligue Europa. Fulham vient d'écrire la plus belle page de son histoire. Jeudi soir, le douzième de Premier League, aux portes de la relégation il y a moins de deux ans, a fait chavirer Craven Cottage de bonheur. Sous les yeux de Mohamed El-Fayed, le propriétaire égyptien, et de Hugh Grant, l'acteur qui a grandi dans l'Ouest londonien, l'équipe de Roy Hodgson s'est payée un nouveau voyage pour Hambourg. Une semaine après en avoir ramené un nul (0-0) qu'elle a su bonifier en victoire étriquée, lors de cette demi-finale retour. Le HSV ne goûtera donc pas aux joies de vivre une finale à domicile. Le 12 mai, c'est bien Fulham et l'Atletico Madrid, tombeur de Liverpool, qui se mesureront à la Nordbank Arena.

Un sacré tableau de chasse

Si les Cottagers ont su doucher les espoirs hambourgeois, c'est parce qu'ils ont une nouvelle fois puisé dans leurs ressources mentales. Cette force de caractère leur avait déjà permis de renverser des montagnes. Car pour arriver jusqu'ici, les Londoniens avaient, excusez du peu, sorti le Chakhtior Donetsk, le tenant du titre, la Juventus Turin et le VfL Wolfsburg. Les Anglais ont longtemps cru que les portes de finale allaient se refermer devant eux. Le duel perdu par Bobby Zamora devant Rost, dès la deuxième minute, était un signe. Trop handicapé par une blessure tenace au talon droit, l'attaquant anglais avait aussi manqué une occasion de convaincre Fabio Capello, présent dans les tribunes pour le superviser en vue du Mondial.

Le coup de patte génial de Petric (0-1, 22e) est venu sanctionner cette maladresse. La frappe flottante du Croate, dans la lucarne de Schwarzer, avait de fait placé le HSV sur les bons rails. Et ramené un brin de confiance chez le septième de Bundesliga, corrigé par Hoffenheim (1-5) le week-end dernier, distancé dans la course aux places européennes en Championnat. Le limogeage de Bruno Labbadia, imposé par un putsch des joueurs en début de semaine, a d'abord eu valeur d'électrochoc. Pas au niveau tactique, puisque Ricardo Moniz n'a pas eu le temps de déroger au 4-4-2 prôné par son prédécesseur, dont il était aussi l'adjoint. Solidaires, bien regroupés, maîtres du ballon sous l'impulsion de Zé Roberto, tranchants grâce aux coups de rein de Pitroipa, c'est bien grâce à leur état d'esprit que les Hambourgeois ont tenu leur qualification à bout de bras. Jusqu'à un quart d'heure du dénouement. Jusqu'à ce que Sammy Davies ne sème le trouble, en égalisant au terme d'un enchaînement de grande classe (1-1, 69e). Jusqu'à ce que le Hongrois Zoltan Gera ne profite d'une remise involontaire de Demel pour fusiller Rost (2-1, 76e). Et envoyer Craven Cottage au septième ciel.

LA DECLA : Roy Hodgson (entraîneur de Fulham)

"C'est une grande page d'histoire. L'ambiance de ce soir, on s'en souviendra longtemps. On a battu une très bonne équipe. Je suis un peu submergé par l'émotion. Je ne pourrais pas être plus satisfait de la performance de mes joueurs. A 1-0 pour Hambourg, ils auraient pu perdre leur calme. Mais ils ont su rester concentrés pour signer le plus grand exploit de l'histoire de ce club."

Commentaires

4-4
AGIIR Guebwiller 3 / U13 (1) environ 22 heures
AGIIR Guebwiller 3 / U13 (1) : résumé du match environ 22 heures
3-3
Seniors 3 / MEYENHEIM F.C. 7 jours
Seniors 3 / MEYENHEIM F.C. : résumé du match 7 jours
3-4
Seniors 3 / FC Morschwiller 14 jours
Seniors 3 / FC Morschwiller : résumé du match 14 jours
Seniors 3 / FC Morschwiller 14 jours
AGIIR Guebwiller 3 / U13 (1) 21 jours
U13 (2) : nouveau joueur 21 jours
U13 (1) : nouveau joueur 21 jours
Farouk AMDOUNI 21 jours
4-0
U13 (1) / ENSIHEIM 21 jours
U13 (1) / ENSIHEIM et U13 (2) / ENSIHEIM : résumés des matchs 21 jours
U13 (1) / ENSIHEIM et U13 (2) / ENSIHEIM 21 jours
4-0
U13 (2) / ENSIHEIM 21 jours

RECRUTEMENT

Pour toutes inscription et/ou renseignement pour la saison prochaine vous pouvez joindre :

- Section Masculine : Manuel Navarro 06.15.97.86.90
- Section Féminine : Didier Fuchs 06.08.02.40.93

INFO CLUB LAFA

..............INFO.CLUB.LAFA..........................

..............INFO.CLUB.LAFA.........................